欢迎您!- Hello from Paris.

Here is the idea that has driven the Spirit of the China Culture from the very beginnings: « I would rather be wrong forever, rather than change my mind every day ». Dear friends, now take the Rubik’s Cube of your whole History : yes I know, everything now glued, and glues perfectly. Fine. And so what ? This is your only way : China doesn’t have any Right to mistake… Take care of you dear friends : Uncle Sam will now focus on China very seriously. Win or lose, he understood that he had ten years left. Things are thus, comrades – Charles de Mercy.

P.s: Americans are cool, they are always antique farmers’ minded. The problem come from of a large part of their elites, psychopathics guys.

Une découverte Médicale Majeure utile à tous !

Avec 3 mm de douceur par jour, pas plus, soyez comme NEUF après 3 jours. Cliquez sur l’image pour un aperçu de cette découverte, rendue accessible à tous. Sinon, rendez-vous page 1 de www.latechniquedupapillon.com pour trouver tous les modes d’emploi, détails, et explications de son fonctionnement. Et pour faire au plus court, le mode d’emploi de la technique est là (cliquez) : LaTechniqueDuPapillon.

Cliquez sur l’image pour un aperçu rapide

Communiqué de presse en date du 23 Novembre 2020, à J+7cliquez sur l’image

Soyons Bio, pour bien commencer

Le monde veut maintenant une alimentation Bio et pas chère. Mais pour ce faire, il faut augmenter les rendements agricoles, et sans chimie. Est-ce possible ? Oui, jusqu’à… +140 % par hectare, fois 3 ! Immédiatement et pour 3 fois rien ! Si bien, que l’Agriculture Biologique devient ainsi plus productive que l’agriculture industrielle actuelle. Pour atteindre ce but, il suffisait de résoudre une énigme Amazonienne vieille de 3-5000 ans, ici dévoilée en quelques mots,  cliquez sur : BulletPoint#2Bio

Capture d’écran 2020-08-03 à 13.59.21

C’est ici la redécouverte achevée de la Terra Preta rendue publique, gratuite et libre de tous droits d’exploitation commerciale. C’est la terre la plus productive du monde, qui est maintenant à reproduire chez vous, pour rien, même à petite échelle, que vous soyez jardinier ou agriculteur. Quels intérêts ? Et bien, le Bio pour tous par cher ; la fin de la faim dans le monde ; de meilleurs élevages d’animaux et plus productifs ; la possibilité de nourrir autant d’êtres humains que l’on veut… pas mal, non ? En fait, c’est la Terre comme un jardin d’Eden qui est possible pour maintenant.

big-580315a2c

Et qu’est-ce qu’en a pensé le Gouvernement Français, le Ministère de l’Agriculture, son Administration, ses experts, l’INRA, etc ? Rien à f*utre, cf. doc joint. Mais vraiment rien, rien à f*utre.  Attention, séquence révélations. Et ça décape : en France, l’intérêt pour le BIO, la prospérité des agriculteurs, la santé des gens, de la Nature, etc., c’est souvent encore des mots pour la télévision, grosso modo.  

IMPORTANT : car la question est souvent posée post publication de cette information en juillet 2020 : dans cette redécouverte, il faut distinguer 1) sa validation par chacun, qui peut commencer aussi simplement que par un pot à fleurs et du gazon (…) 2) l’optimisation des quantités de charbon employées, qui peuvent devenir mineures (les bases actuelles d’analyse sont également fausses… ). Mais il faut rentrer dans les détails. Sinon, pour ne rien changer, les a priori et la méconnaissance viennent tout ensevelir, comme depuis 4 siècles.

Lien court :  Soyons Bio, pour commencer

For any questions : please contact : contact@bullet-point.fr .We speak French, English, German, Spanish, Italian, Portuguese. Russian beginner (level I).

Pourquoi voit-on la Joconde partout ?

D’où vient la source de sa célébrité ? Voilà une question pendante depuis 5 siècles, résolue en quelques jours par DEEP SIGHT, le Problem Solver Universel. Et oui, c’est le progrès… cliquez sur l’image pour voir la réponse, précise, exacte, et la démonstration finalement triviale – tout est ainsi une fois résolu :

Là, vous avez un aperçu de la résolution géométrique de la question, la structure de base de la Joconde, telle que conçue : cliquez sur : JocondeStructure Ensuite, il vous reste à reprendre tout ce qui se dit et s’écrit que La Joconde depuis 5 siècles, et vous retrouverez sans cesse, partout, toujours, les traces ou les manifestations de la réponse apportée. 

Lien court : LaCléDeLaJoconde

Comment sauver le Vin ?

Le secteur du Vin est harcelé depuis 30 ans. Pour changer la donne, il lui faut un tour de magie. Abracadabra, plouf, plouf, retournement de situation ! Le voilà (cliquez sur l’image) :

Avec cela, on dispose de la plateforme pour commencer de faire levier. La suite détaillée du plan Top Secret de retournement du secteur du Vin sera ici le 17 septembre. Et, s’il vous plaît, qu’on arrête de le harceler. Le vin, on en fait et on en boit sur Terre depuis 8000 ans… Est-ce que des abus – très condamnables – méritent pour autant de massacrer le vrai goût de vivre en France ? Car la question stratégique est bien là : à force d’harceler ce secteur, ses acteurs n’arrivent même plus à promouvoir une idée simple et efficace, positive, de leurs belles productions. Et ils passent leurs vies à trifouiller leurs terroirs, appellations, etc. Autant de choses très expertes et intéressantes, mais rien qui ne favorise leurs affaires. Alors quoi ? La France, on la veut sans vins ? Soyons sérieux, restons vivants.

Pourquoi autant de Dingues partout ?

Le business doit se poursuivre, il fait la base de la vie sociale. Mais comprendre ce qui se joue au fond des choses est une bonne idée. Surtout si on peut économiser de la Moraline, qui nuit gravement à la compréhension simplement exacte de la situation. Cliquez sur l’image :

Lien court : PourquoiAutantDeDinguesPartout?

La meilleure brosse à dents du Monde

En primeur, l’accès complet à ce dossier passionnant, ainsi qu’au produit : cliquez sur : LaMeilleureBrosseADentsDuMonde. Peut-être allez-vous sourire…mais c’est bien la meilleure brosse à dents du Monde, examinée un temps par le vice-président de P&G et le président de Colgate USA lui-même. Cf. doc/lien: chaque lecteur peut obtenir gratuitement 3 exemplaires de cette innovation majeure ; disponibilité sous 48 heures.

Les dentistes rêvaient de cette nouvelle brosse depuis 5 siècles. Elle n’emploie pourtant que des principes d’ergonomie et de mécanique élémentaires, et n’est pas plus chère. Mais elle est révolutionnaire l’air de rien…. une fois comprise en détails, c’est votre brosse à dents qui vous apparaîtra d’un coup insensée. En fait criminelle pour vos dents et vos gencives ; oui, criminelle. Enjoy your ratiches ! D’ou ça vient ? DEEP SIGHT

Lien court : LaMeilleureBrosseADentsDuMonde.

#BernardPresident 2022 ?

Rire un peu et réfléchir aussi, en 18 points ; c’est tout : LeCasArnault

La France accumule depuis 40 ans des passifs de tous genres dans tous les domaines. Mais nous avons aussi le spécialiste Mondial de leur nettoyage. Alors quoi ? Bernard Président en 2022, une plaisanterie ?! En France, tout est si spirituel qu’on n’est jamais sûr de rien… Voilà en tout cas l’explication 100% exacte, sans parti-pris, ni Dette, garantie Bio, Inclusive, Non Genrée, Non racisée, etc. « Dire le vrai nom des choses », c’est une chose. Avoir une opinion, une autre. Nous, c’est dire. Cf. http://www.bullet-point.fr. Et pour cela, nous avons l’outil incapable d’erreur, conçu dans ce but,  DEEP SIGHT.

Lien court : #BerrnardPrésident2022

Le slide à 4 millions d’euros…

Version PDF du Slide ci-dessus : cliquez sur : LeSlideA4Million

À 150 KE minimum par marque/entreprise, c’est ce que coûte en principe d’obtenir, – sans garantie de résultat et après deux mois de travail -, les concepts intégrateurs qui résument entièrement ces marques et entreprises. Mais avec DeepSight, l’outil règle tout en 8 jours, pour 5 fois moins cher par rapport à toutes les offres Conseil & Etude existantes, avec un taux de succès/pertinence de 100%, garanti. 8, 5, 100%, Eh oui… c’est le progrès. Dans ce cas précis, vu le nombre de marques, nous nous sommes organisés pour toutes les traiter en 15 jours (15…) ; car c’était pour la cause. Quant aux marques choisies, aucun critère particulier n’a été retenu. Bien entendu, ici, tout est résumé à l’essentiel et à l’extrême, pour les besoins de la cause également. En pratique, la tâche consiste à délivrer le concept intégrateur, ses tenants et aboutissants. Ainsi et surtout que toutes ses déclinaisons possibles, sur des horizons de temps échelonnés (court, moyen, long terme), sur X dimensions et actions. Voir, pour plus de détails sur l’outil : DeepSight

D’ailleurs, voici en 18 points la clé détaillée d’une seule des marques/entreprises traitées ci-dessus, LVMH et M. Arnault, et ce que vous ne lirez nulle par ailleurs… Cliquez sur : LaPassionDesPassifs.

Hum….

Avez-vous des projets ou des problématiques sur vos marques/entreprises ? Des envies d’y voir très clair, très rapidement ? C’est par ici que ça démarre, parlons-en : contact@bullet-point.fr

Ps : sur le slide : amusez à prendre des marques/entreprises au hasard, et vérifiez par vous-même, c’est toujours mieux. Quant à ce qui pourra sembler évident… oui, comme toujours : après coup ! :-).

Lien court : LeSlideA4MilionsDeuros

 

Macron n’a qu’a bien se tenir

Parlons de Wikipédia, de M. Macron et de ses copains. Car tout cela est lié. Même son 1er Ministre l’a reconnu publiquement. Mais on ne le comprend qu’en saisissant exactement ce qu’est Wikipédia. Et là, on en est loin, très loin d’y être parvenu : sinon, on aurait déjà conclu que Wikipédia est en fait la Meilleure Version du Monde. Qui le sait ? Une Révolution se déroule sous nos yeux et pourtant, nous l’ignorons…

Toute l’histoire est ici, cliquez sur : MacronNaQuaBienSeTenir

Lien court : MacronNaQuaBienSeTenir

Comment faire fortune sur Internet en 2020 ?

Ok, ce titre est accrocheur. Mais c’est bien le sujet de son article, qui tient sa promesse, garanti : voici les 4 règles élémentaires à connaître pour toujours obtenir un grand succès avec un site Internet. Vite fait, bien fait. Et l’enjeu n’a rien d’évident. Il faut d’abord répondre à cette question : sur quoi a vraiment reposé la croissance explosive d’Internet depuis 1995 ? Sur quel levier précis, spécifique, simple ? En deux mots ? Ah, vous voyez…

Voici donc la plongée dans cet univers digital, l’exposé à nu de son grand secret, et ce qu’on peut en faire tout de suite de concret et de rentable. Le tout est achalandé de business cases et l’illustrations pratiques. Avec une bonne dose de names-dropping pour simplement illustrer le tout de vérité. Combien vaut ce document ? Il n’a pas de prix, tout simplement. 

Précision : car la question est souvent soulevée post-publication de cet article : Internet ne pose aucune difficulté en réalité. L’enjeu c’est de déterminer très exactement de quoi parle l’offre sur laquelle on veut l’appliquer. Pour cela, il y a ceci  Le Slide à 4 millions d’euros et cela DEEP SIGHT.

Pour saisir Excalibur, cliquez sur : FaireFortuneSurInternetEn2020

Lien court : FaireFortuneSurInternetEn2020

 

 

Le Grand Soir est dans la fringue

Parlons Chiffons. Inutile de tourner autour du pot ou de chipoter :

Capture d’écran 2020-08-02 à 18.56.59

Mais ne cédons pas à la facilité, en portant trop vite un jugement esthétique, moral, éthique, etc., sur cette évolution manifeste. Voyons plutôt ce qu’elle peut signifier. Et là, surprise ! On va trouver que nous sommes parvenus au précipice d’un moment révolutionnaire. Un évènement auquel plus personne ne croit vraiment, mais qui va pourtant se produire. Dans un avenir proche.

Cliquez surBulletPoint#GrandSoirFringues

Lien court : Le Grand Soir est dans la fringue

Tuer le coronavirus maintenant !

Peut-on éradiquer ce virus ? Oui. Tout de suite. Dans les lieux clos pour commencer. Là où les risques de transmission sont maximum. La preuve que la solution existe tient dans cette machine par exemple, le récent Rhea Compact de la société Airinspace : https://www.youtube.com/watch?v=iG6cknu9BII

Capture d’écran 2020-08-06 à 12.30.03

https://www.airinspace.com/fr/desinfection-des-surfaces/rhea-compact.http://www.originefrancegarantie.fr/wp-content/uploads/2018/06/Brochure-Surface-FR-Ed-04-2018-05-mail.pdf C’est une technologie triviale, fondée sur deux principes. 1) cette machine produit une nébulisation, c’est-à-dire un nuage sec et froid, imperceptible pour les sens. 2) ce nuage porte et diffuse dans l’air une quantité infime d’acide péracétique, à titre décisif. Ce qui est aussi sans vrai danger à cette concentration. Qu’est-ce que cet acide ? Un produit banal (a), connu depuis un siècle, y compris des ménagères ! Eh oui, c’est un mélange 50-50 de vinaigre et d’eau oxygénée. Il dissout pourtant dans l’instant les squelettes et les carapaces des agents pathogènes, constitués de solides ponts Di-Sulfures (S=S). On le sait peu, mais cette association est en fait l’arme ultime, – utilisée par les militaires à très forte concentration -, dont nous disposons contre tous les virus, bactéries, et spores vénéneux. Il n’existe rien de plus efficace au Monde. Cf. récit joint. À condition, néanmoins, d’être très attentif au paramétrage de tous les éléments du système, comme à celui de sa mise en oeuvre : la physique-chimie, ce sont des affaires de précisions.

Mais il existe mieux encore. Si la machine précédente est formidable, elle reste un matériel professionnel, complexe et coûteux surtout (4200 euros/pièce). Ennuyeux s’il s’agit de la généraliser. Du coup, on doit préciser qu’un autre dispositif du même genre fut par hasard découvert, mais douze ans en arrière. Cliquez sur : BulletPoint#PschittCoronavirus. Celui-là est bien plus efficace. Il est surtout plus simple, rapide, comme bien moins coûteux, – de 20 à 30 euros par machine. Si bien que n’importe qui, pour sa protection personnelle, familiale ou professionnelle, pourrait en faire l’acquisition. Sur Amazon par exemple, car c’est appareil aussi banal que celui-là :

Capture d’écran 2020-08-06 à 12.45.09

Les principes de ce dispositif sont analogues au précédent, en étant simplement affinés. En matière de physique-chimie, tout est affaire de nuances. Ce genre de micro-machine ne produit pas de nébulisation, mais une micro-nébulisation, ce qui change tout. Quant au produit diffusé pour assainir, c’est aussi de l’acide péracétique, mais pur, stabilisé sans additif, et à des doses encore plus faibles, 1000 fois inférieures aux normes de sécurité C-E. 1000. Pourtant, la somme des deux, dans ce paramétrage exact, engendre ce résultat fantastique, validé par l’Institut de Microbiologie : avec le brassage naturel des molécules contenues dans l’air (340 m/s, la vitesse du son), 7 secondes seulement suffisent pour nettoyer un volume de 300 m3 de tous les virus, bactéries, spores. À 100%, sans aucun risque sanitaire. Si peu que l’assainissement peut-être réalisé en présence permanente d’hommes ou d’animaux. 7 secondes, sans rien changer. Aujourd’hui, cet appareil n’aurait même pas besoin de fonctionner H24/J7 pour remplir son office dans tous les lieux clos recevant du public, – supermarchés, hôpitaux, cinémas, bars, restaurants, etc. -, en présence de celui-ci, un usage automatisé intermittent suffirait amplement.

Voici le récit de cette aventure. Une précision à ce propos : comme il s’agit, par ailleurs, de l’extrait d’un ouvrage en cours, Les Chroniques de la Licorne, Acte I, le texte est plus long que ceux présentés ici habituellement. Mais il est plus distrayant aussi. Cliquez sur : BulletPoint#PschittCoronavirus

Dès lors, les questions qui se posent sont 1) des Autorités Légales et sanitaires ont-elles été informées de l’existence de ces dispositifs ? Avec tous détails requis ? La réponse est oui. À plusieurs reprises, cf. (c) + récit joint. 2) Pourquoi, après bientôt une année de crise du Coronnavirus en France, ces dispositifs n’ont-t-ils pas été généralisés ? Et adaptés aux besoins les plus locaux et individuels ?! Pour l’heure, des Réglementations, donc des intrigues bien françaises (d), les réservent à des usages médicaux restreints. Et surtout, personne n’en parle… Que faut-il penser en définitive de cette situation ?

Que nous sommes en France, en 2020, à l’heure où l’on discute un mois sur deux de savoir s’il faut ou non porter des masques ; où un Directeur Général de la Santé a rendu inexplicable la disparition d’un milliard d’entre eux, et put aussi omettre de donner deux mois durant le nombre exact des personnes âgées décédées du Covid en EPAD ; où, par ailleurs, une Ministre de la Santé a délaissé sa mission pour tenter la Mairie de Paris parce qu’un branleur lui avait laissé la voie libre sans prévenir ; etc.

Bref, nous sommes à l’heure des Shadoks, à Paris, comme à Beyrouth-la-soufflée – l’erreur maintenant, ce serait de croire que le Liban est si étranger à la France.

Capture d’écran 2020-08-06 à 11.31.21

Quoi qu’il en soit, on peut tuer le coronavirus partout. Maintenant. Pour 3 fois rien. Et tous les autres virus (grippe, etc., 10 000 morts/an…) par la même occasion. Sous réserve, encore une fois (e) , du bon dispositif, très correctement configuré. Point barreCliquez sur : BulletPoint#PschittCoronavirus

Lien courtPschittCoronavirus

__________________________________

(a) https://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_peracétique, sur le mélange vinaigre/eau oxygénée (b) https://fr.wikipedia.org/wiki/Pont_disulfure  (c) La réponse est triviale pour la Rhea Compact : la BPI, le bras armé de l’État, participe à son aventure. L’information est connue. Comme pour l’autre machine et procédé, cf. récit joint. (d) En France comme en Europe, les grands marchés des produits désinfectants sont tenus, pour ne pas dire : cartélisés. Qui s’en préoccupe ?. (e) Dans un spray de supermarché, on peut tout de suite mélanger 50/50 du vinaigre blanc et de l’eau oxygénée de pharmacie pour désinfecter chez soi : le résultat sera puissant, mais très loin des résultats dont il s’agit ici.

Cadeau bonus : le courrier envoyé le 12 février 2020 aux Autorités Chinoises, et d’autres, un peu partout dans le Monde : CourrierChine&Cie

Le meilleur masque du monde

Pourquoi ce masque n’a-t-il pas encore été produit ? Ce serait pourtant le meilleur masque du monde, cliquez sur :

BulletPoint#1Masque

Capture d’écran 2020-07-22 à 20.41.05

Ce masque est aussi filtrant et protecteur qu’un masque FFP2 et 3, mais au prix d’un masque chirurgical de base. À l’usage, il est même jusqu’à 9 fois (oui, 9…) moins coûteux qu’un masque chirurgical. Car il est aussi 9 fois plus durable. Et presque 100% écologique, pour ne rien gâcher.

Qui qu’en veut ?

La polémique sur les prix des masques est un faux problème. La suite :
BulletPoint#1Masque

Lien courtLe meilleur masque du monde

Poutine est au courant.

Capture d’écran 2020-08-07 à 13.44.13

Secret d’État : Poutine est au courant

(Avec dedans : la Françafrique, des francs-maçons, la GMF, du Communisme, un avion, une charge explosive, Régine, le KGB furieux ; des morts et des espions partout – une cigarette aussi, pour tout allumer. La Présidentielle 2022 en France, c’est pour bientôt).

De l’énergie puissante pour tous les pauvres

Plus de deux milliards d’habitants de la Terre ne disposent pas d’une énergie puissante pour leurs besoins élémentaires quotidiens (cuisiner, chauffer, éclairer). Ce qui induit de gros soucis sanitaires et de développement. Faute d’énergie, ces gens doivent dévaster leurs environnements pour récupérer du bois, une énergie assez faible (16000 joules/kilo), en y gaspillant leur temps, qui est perdu pour toute autre chose.

Dixit la Banque Mondiale et Mme, Anita Marangoly George, vice-présidente, Washington DC, USA, tout a été essayé depuis 25 ans, en vain me disait-elle. Les choses sont ainsi : rien d’autre ne convient à ces gens que le feu, pour des motifs socio-culturels profonds qui ne changeront pas de sitôt.

Alors, peut-on, du jour au lendemain, à très bon marché, sans danger, apporter à ces gens l’énergie puissante qu’il leur faut, sans qu’il ne soit besoin d’infrastructures lourdes, et d’investissements par centaines de milliards sur des dizaines d’années pour ce faire ? La réponse est oui. Avec de la paraffine. Un produit abondant, bon marché, stable, sans danger, stockable indéfiniment, et transportable comme on veut. Dans un volume faible, la paraffine contient trois fois plus d’énergie que le bois ou le charbon, et autant que tous les hydrocarbures classiques. Cette photographie permet de voir d’un seul regard ce qu’on peut en faire en pratique, en l’optimisant à la marge pour trois fois rien :

Capture d’écran 2020-07-26 à 03.22.10

On y voit la différence simultanée d’énergie développée entre une bougie IKEA de base, et la même chose, exactement, mais améliorée. Le rapport est de 1 pour 800… Sans magie, ni ajout d’hydrocarbures. La différence, aussi, entre un objet simplement décoratif et un brûleur d’un coup immédiatement utile pour cuisiner, chauffer, éclairer. Et une technologie que n’importe qui peut reproduire chez lui en dix minutes. Une chose qu’on peut aussi utilement apprendre sous nos latitudes : si la situation tournait vinaigre, on aurait toujours une roue de secours à portée de main (…). 

C’est quoi ce bazar ?! Où ça en est, etc. Hum… la suite, à lire ici, très bientôt. Avec tous les éléments.

Et l’époque étant ce qu’elle est : on peut en attendant passer cette photo à un détecteur de trucage tant qu’on veut, il ne trouvera rien… :-). Dans ce site, tout est toujours exact. Voici d’ailleurs des extraits d’échanges avec la Banque Mondiale (A.George, Vp), les équipes de l’IFG, sa Division Investissements ; ainsi qu’avec M. E. Liron, vice-président du Russe Rosneft, le N°1 mondial du pétrole, ainsi qu’avec son adjoint, M. Sergey Nesterenko, Directeur de la production pétrole & gaz de Rosneft. Bref…, bref… «ceci n’est pas un exercice».

EchangesCourriel

Lien court : Bientôt, ici. 

Big Bang Bug

La France aura du pétrole après le 20 juillet 2020 ! Voir :

BulletPoint#5Petrole

Capture d’écran 2020-08-03 à 14.47.18

Depuis la présentation de la Chrysalis, une machine astucieuse qui transforme le plastique en diesel et essence selon un procédé et des résultats inédits. Le tout est promu par l’acteur Samuel Le Bilhan et sa fine équipe de travailleurs humanitaires.

L’affaire mérite qu’on s’y arrête plus en détails. Elle soulève des questions intéressantes, qui donnent matière à réflexion. Sinon, on doit s’en tenir à la lecture de la presse française. D’où l’on peut conclure : ok, c’est confirmé, elle est en état de mort cérébrale. Aidons la un peu... BulletPoint#5Petrole

Lien court :  Big Bang Bug

Du sang sur les mains

Pourquoi les morts de la Route sont-ils sans cesse évoqués en France ? Ils ne représentent presque rien en comparaison du nombre d’accidents de la route, 17 fois plus nombreux. Cette année par exemple, votre risque de subir un accident automobile est d’une 1 chance sur 1000 environ. Mais cette probabilité en fait plus proche 1 sur 500, car deux personnes au moins sont presque toujours impliquées dans un accident de la route. Si bien que finalement, à considérer l’étendue de vos relations, la probabilité que vous soyez confronté à cet évènement dans l’année qui vient, de manière directe ou non, est en réalité assez forte. Ce qui est, aussi, tout sauf sans conséquence sociale.

Le coût annuel de ces accidents est en effet d’une importance phénoménale. Il est estimé entre 200000 et 2 millions d’euros par sinistre, selon le type d’accident, sa localisation, les moyens que chacun d’entre eux oblige à mobiliser. À l’échelle de la France, cela revient à parler d’un gâchis de 40 milliards d’euros annuel, l’équivalent du budget annuel de la Défense Nationale, ou bien, 2,2% du PIB du pays. Tous les ans.

40 milliards d’euros ; 2,2% du PIB. Conservez ces données à l’esprit, vous allez comprendre.

3281016534_1_4_54QlxKy8

Le 23 août 2019, j’entends le Directeur de la Sécurité Routière, M. Emmanuel Barbe, proclamer sur FranceInfo que « ceux qui cassent les radars ont du sang sur les mains ». Le mouvement des Gilets Jaunes touchait alors à sa fin et Monsieur Barbe se plaignait qu’on ait vandalisé ses nouveaux détecteurs tourelles dernier cri, – 32 000 euros l’unité -, sans qu’il ne précisât le nombre exact de ces exactions d’énervés. On ne put donc savoir s’il parlait alors d’actes isolés sans effets réels, ou bien d’attentats systématiques (…). Et personne, pas un seul média, n’ira jamais lui demander plus de précisions.

Quinze jours plus tard, la Sécurité Routière, qui dépend du Ministère de l’Intérieur, devait par ailleurs (…) annoncer de très mauvais chiffres au titre d’août 2019, + 18% de mortalité. Voyez-vous, il est assuré que cette mortalité additionnelle n’avait pu se produire le 31 août 2019 entre 08h et 18h… On peut au contraire parier qu’au 23 août 2019, M. Barbe, ses services, le Ministère de l’Intérieur, etc., avaient déjà une idée assez précise de ce qu’ils devraient annoncer quinze jours plus tard. Pourtant, à cette date, ce qui sembla à Monsieur Barbe très utile d’évoquer partout, c’était le vandalisme de ses radars dernier cri. Et, surtout, l’absence criminelle de conscience des auteurs de ces actes.

Aucun média n’a fait cette relation. De mon côté, à simplement l’entendre parler à tout va « d’absence de conscience » et de « sang sur les mains », je m’étais à moitié étouffé. La raison ? Très simple : deux ans auparavant, j’avais inventé, développé et implanté ceci :

Capture d’écran 2020-08-01 à 13.01.11

TripleA, soit le système de bornes routières anticollision le plus évident, simple, efficace qui se puisse concevoir. Moyennant un simple warning lumineux, ce dispositif avertit automatiquement le conducteur d’un véhicule qu’un autre véhicule vient bientôt à sa rencontre. Et puisque presque personne ne veut mourir en connaissance de cause, la probabilité que ces deux conducteurs soient ensuite désinvoltes, et puis se percutent, devient presque nulle… Un homme avertit en vaut deux, surtout si c’est en avance, au bon moment, au bon endroit. Mieux : en plus d’être coopératif et non répressif, ce système est également bon marché sous tous rapports. Du coup, sans aucune intervention policière, ce dispositif de warnings rustiques est le moyen concret pour s’attaquer sérieusement à la masse désastreuse d’accidents de la route (40 milliards d’euros de gâchis par an en France ; 2,2% du PIB par année) qui se produisent sans cesse un peu partout. Le journal Belge DH, l’un des principaux du pays, en fera d’ailleurs le portait. https://www.dhnet.be/conso/auto-moto/triple-a-des-bornes-pour-sauver-des-vies-5aee1f47cd70c60ea6d279cb .

Ce but louable est d’autant plus à portée de main qu’une paire de bornes coûte à peine 100 euros. Et que, une fois implantées en bord d’une route en 1 heure, elles fonctionnent localement sur batterie et énergie solaires, indéfiniment, de manière autonome, H24 / J7, sans aucune assistance ou maintenance ultérieure. Alors, pour se faire une idée concrète de ce que serait le coût global du système à l’échelle de la France, prenons cette base d’estimation grossière : les 50 000 ronds points existants dans le pays, qui font aussi un nombre établi de points de rencontres de véhicules. À 160 euros le coût de la paire de bornes installées, – main d’œuvre comprise -, sécuriser l’ensemble de ce territoire reviendrait à… 8 millions d’euros. Ce n’est qu’un ordre de grandeur, forcément inférieur au coût réel, qui implique toujours plus de complexités que des multiplications. Mais cette estimation est à comparer aux 40 milliards de gâchis annuels, 5000 fois plus, qui sont dus aux accidents de la route. On est à des années-lumière. D’autant que le système est implanté une fois pour toutes à peu près. Alors que le gâchis de 40 milliards, lui, il se reproduit tous les ans… Car les choses sont également ainsi, si l’on doit donner une échelle plus concrète encore du rapport dépense/bénéfice de cette affaire : à 200 000 euros le coût (bas) d’un accident évité, en France, l’ensemble du dispositif pourrait être positivement amorti après… 40 accidents évités. 40. ! Pas 400, 4000 ou 40.000…

Au 23 août 2019 donc, Monsieur Barbe, le patron de la Sécurité Routière, alors qu’il divaguait sur « l’absence de conscience » et le « sang sur les mains », des vandales de ses coûteux radars high tech, avait-il été informé de l’existence ce dispositif ? Bien entendu ! À ras bord ! Jusqu’à l’Elysée !! Mais alors, qu’est-il advenu de cette affaire ? Ce qu’il arrive toujours en France, au XXIe siècle, à tout ce qui est simple, efficace et surtout inattendu :

balkanybalkanybalkany

L’histoire est si édifiante qu’elle mérite d’être contée avec tous ses détails. Les détails surtout. Ils enseignent des choses intéressantes, sidérantes parfois, sur la manière qu’ont les Pouvoirs français d’aborder tout ce qui est simple et innovant, et encore une fois inattendu. Car sur la question de : Qui a du sang sur les mains ?, ça décape sec. Quant à Monsieur Barbe, qu’est-il depuis devenu ? Préfet de Police des Bouches-du-Rhône. Une promotion.

Lien court : Bientôt, ici.

À toi, le Gilet Jaune

Le provincial, le réprouvé, l’acharné des ronds-points, si souvent violenté ; toi qui envisage les parisiens comme ils sont réputés depuis toujours, – des têtes à claques -, je veux te dire que tu trompes. Oui, tu te trompes.

Comme toi, mais tu l’ignores, les parisiens sont le plus souvent des malheureux … la suite sur : BulletPoint#3GiletJaune

C’est la séquence détente…avant de passer au dossier suivant, juste après.

Capture d’écran 2020-08-03 à 15.07.03

Lien court :  A toi, le Gilet Jaune

La Solution Moustiques

Pour l’espèce humaine en particulier, les moustiques, tiques et autres araignées sont un fléau. Leurs piqûres affectent depuis toujours la santé des habitants de l’hémisphère Sud, 3 milliards de personnes tout de même. Auquel s’est ajouté le milliard de touristes occidentaux. Pas seulement hors domicile. Depuis quelques années, dérèglements climatiques obligent, plusieurs espèces d’insectes se sont déplacées vers l’hémisphère Nord. Elles sont par là devenues des questions de Santé Publique – le moustique Tigre, en France, par exemple. Ici comme ailleurs, ces bestioles sont les premiers vecteurs de maladies et d’agents pathogènes effrayants. Paludisme, Malaria, Dengue, Zika, la maladie de Lyme plus récemment. Celle-ci, par exemple, affecte 70000 personnes par an en France. 70000 Et le phénomène est en pleine explosion : n’importe qui peut être aujourd’hui frappé par cette pathologie, que la Presse énonce maintenant comme une urgence sanitaire.

Voilà plus d’un siècle que la Science, Pasteur & Cie, cherche et recherche des solutions à ce fléau sans y parvenir vraiment. Sans considérer, ici, l’assainissement systématique de territoires entiers, nous ne disposons donc pas de vraies réponses à ces bestioles. Les produits utilisés dans ce domaine sont soit toxiques, – et ils servent en dernier ressort -, soit notoirement inefficaces, en conditions réelles en particulier (le cas de presque tous les produits vendus en Pharmacie).

Existe-t-il pourtant une solution immédiate à tous ces problèmes ? Quelque chose qui soit 100% efficace, plus de 36 heures qui plus est ; qui soit également non toxique, 100% biologique, très bon marché, – à peine 3 euros le litre -, et utilisable par tous les publics ?

Hum… oui, aussi étonnant qu’il semble. Elle existe déjà. Planquée quelque part.

Est-ce que le Ministère de la Santé, Mesdames Debos et Busyn (oui, celle des masques…), en ont été informés ? Les dirigeants de l’Institut Pasteur l’ont-ils appris ? Et les représentants de l’État auprès de l’Institut Pasteur ? Ou bien ceux de grands laboratoires pharmaceutiques ? Oui, oui, oui et oui. Et pas qu’une fois, en passant. Et alors, alors, alors… qu’en ont-ils pensé ?! Et bien, ce qu’on pense de tout en France en 2020 : rien à F*utre de rien, sur rien.

tenor-1tenortenor

L’histoire est si stupéfiante qu’elle doit être racontée ici. Bientôt. Avec tous les éléments, et ça décape. En cadeau Bonux de ce récit, on trouvera aussi : la technologie rendue accessible à tous permettant de se protéger de tous les moustiques, araignées, tiques, etc. Les choses doivent être ainsi à mon avis : ce que des Pouvoirs Publics, des Instituts de Recherche et des responsables de Laboratoires veulent ignorer, – par morgue, bêtise, incompétence, cupidité -, il faut bien que les gens l’apprennent pour qu’ils s’en préoccupent eux-mêmes, non ?

Cette fois, c’est un petit dossier à… 5 milliards d’euros, une jolie découverte scientifique, et tout plein de gens aidés. (enfin, ça, ça dépend de vous).

Lien court : bientôt, ici.

Hydrogène Wanted

L’hydrogène a été proclamé comme étant l’avenir énergétique des sociétés industrielles. Compréhensible. Non polluant après usage, ce gaz recèle plus d’énergie que toutes les ressources fossiles connues ; davantage que le pétrole, et trois fois plus que le bois ou le charbon par exemples. Sacré revanche pour ce gaz et l’électrolyse, son premier procédé d’extraction, tous deux découverts en Occident plus de deux siècles en arrière. https://fr.wikipedia.org/wiki/Électrolyse_de_l%27eau

Il y a néanmoins un souci. À l’origine comme à la base, on a su soutirer l’hydrogène de l’eau avec trois fois rien (1). Mais dès qu’il s’agit d’en obtenir des quantités industrielles bon marché, son processus de production devient si coûteux, énergivore, que sa rentabilité s’effondre en proportion de cette débauche.

Alors aujourd’hui, l’hydrogène employé partout, – ses applications sont multiples -, provient moins de l’eau, que d’hydrocarbures, remplis d’atomes d’hydrogène, que l’on distille. C’est plus simple et bien meilleur marché, – forcément polluant, aussi. Mais au point de vue énergétique, le souci reste entier : à quoi servirait-il de produire une énergie avec une autre énergie, en consommant de l’énergie ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Production_d%27hydrogène

Plus récemment donc, beaucoup de technologies ont été développées dans toutes les directions pour pallier ce problème. Dans l’ensemble, celles-ci sont coûteuses, complexes, brutales (craquage de l’eau à 4000°C…), et parfois même paradoxales. On cherche ainsi maintenant à fabriquer de l’hydrogène avec l’électricité des éoliennes, l’accouplement des deux étant possiblement plus rentable. Il faut dire aussi que, sinon, le gros de ces moulins à vent, qui ont été installés partout, fera bientôt des porte-manteaux….

Bref, comme souvent dans les sciences et techniques occidentales actuelles, c’est toujours le même esprit de complexification qui est à l’œuvre. Une fuite en avant dispendieuse, payée gracieusement par des impôts le plus souvent, et dont on promet le meilleur au vu des moyens engagés… Parce que, surtout et en l’espèce, revenons à nos moutons, on a postulé avoir bien compris la dissociation de l’eau en hydrogène et oxygène, identifié deux siècles en arrière. Et puisque ce phénomène est poussif à petite échelle, on en a conclu qu’il fallait certainement en sophistiquer à l’infini le traitement à grande échelle pour espérer en tirer quelque chose de valable – sans vrai succès jusque-là.

PgMp8SY

Le bug est là : le phénomène d’origine n’a jamais été vraiment compris. Et l’hydrogène, c’est en fait un dossier qui a la même tête que celui de la Terra Preta. En faisant simple, naturel et astucieux, – l’inverse des démarches actuelles -, l’eau peut se défaire massivement comme par magie. Car sans presque d’énergie dépensée, pour fêter le tout.

Ce tour de magie là, il va falloir en parler. Sinon, parti comme c’est, on finira par vouloir produire de l’hydrogène moyennant des bombes thermonucléaires du même nom… je sais, ça semble fou. En même temps, après qu’un pangolin a été confiner quatre milliards d’êtres humains en trois mois, la prudence générale ne doit-elle pas s’imposer ?.

(1) De l’eau dans un godet, où sont plongées deux électrodes séparées, branchées sur un courant électrique (une batterie de base fait l’affaire), et un électrolyte mélangé à l’eau, – du sel ou de la soude, typiquement -, pour que le courant traverse l’eau et défasse sur son passage les molécules d’eau, H2O, en gaz d’hydrogène (H2) et d’oxygène (02).

Lien court : bientôt, ici.

L’Eau, la Terre, la Paix

L’eau potable commence à manquer dans tous les coins du Monde : Iran, Afrique du Sud, Australie, etc. – en plus des déserts, où elle est rare. Alors en surplus de tout le reste, on nous promet maintenant des Guerres de l’Eau. Asseyons-nous sur le sol et racontons nous la triste histoire de la mort de…Ooh, Shakespeare ! Ou alors, on réfléchit deux minutes ? Les choses sont ainsi :

  1. La Terre dispose d’une atmosphère de 800 km d’épaisseur environ, pour un poids estimé de 5,1480 × 1018 kilos, la masse d’un âne cosmique.
  2. Cette masse incommensurable est faite de 0,25% d’eau, sous forme de vapeur d’eau (l’air est, partout, toujours humide), soit environ 12 870 000 000 000 000 000 litres d’eau, et la valeur de 3418 fois la Mer Méditerranée. 3 418 fois ! en continu et en permanence. Par comparaison, les français consomment tous les ans l’équivalent de 0,04% de cette eau…ce qui laisse de la marge pour un peu tout le monde, non ?
  3. Étant entendu que dans l’atmosphère, a) la vapeur d’eau est sans cesse renouvelée par l’évaporation des océans, mers, terres, et plantes, etc., qui la régénère également qualitativement, b) avec l’augmentation actuelle des températures sur Terre, – cf. climat -, la proportion de cette eau vaporisée a tendance à augmenter…

(Ci-dessous, l’endroit de la Voie Lactée appelé Terre, où l’on est supposé bientôt manquer d’eau potable partout. On ne rit pas, svp : c’est l’énigme du couteau sans manche dont il manque la lame).

Capture d’écran 2020-08-12 à 16.39.42

Le manque d’eau potable, où serait-il donc ? Et les futures Guerres de l’Eau, où pourraient-elles donc bien se produire ?! Parce que, en plus, rien n’est plus trivial que d’extraire l’eau de l’air ; n’importe où, n’importe quand, à la demande, à très bon marché, même en plein milieu, oui, d’un grand désert…Qui le sait précisément ?!

Alors pourquoi certaines régions et populations du Monde manquent-elles encore d’eau ? Parce que des gens cravatés censés s’occuper d’eux, s’en moquent, et qu’ils font vraiment n’importe quoi. La suite, cliquez sur : LaGuerreDeLeau

Lien court : L’eau, la Terre, La Paix

DEEP SIGHT, un Problem Solver Universel

Cela peut surprendre, mais il existe une machine, Deep Sight, capable de résoudre n’importe lequel des problèmes, dans tous les domaines, du business aux sciences & techs, en passant par des enjeux plus quotidiens, si ce problème est exprimé/exprimable en langage naturel – la langue quotidienne. Le tout très rapidement, avec un taux de succès de 100%, et des coûts modiques, dans l’absolu et/ou en comparaison de l’existant.

En savoir plus ? contact@bullet-point.fr

Cf. « Le slide à 4 millions », pour illustration de la rapidité et de la précision des résultats obtenus dans le champ des marques et des entreprises. Où, en principe, ce genre de résultats prend du temps et beaucoup d’argent. Pour des résultats que chacun sait, – c’est un secret de polichinelle -, très contrastés et disons les choses ainsi.

Deep Sight fonctionne depuis 15 ans auprès d’un public sélectif. Il était temps d’en élargir l’usage au plus grand nombre. Par machine, entendez une procédure standardisée qu’il suffit d’alimenter et de gérer correctement pour qu’elle sorte, systématiquement et dans un délai court, constant, la solution à la question posée. Ou bien, a minima, le frein qu’il convient de lever (= recentrage efficace de la question à résoudre). L’un ou l’autre, dans tous les cas, avec un taux de succès et de pertinence de 100%. Ceci, sous les réserves que,

1) Le problème à résoudre soit correctement positionné. Ce qui ne demande que du réalisme (i.e : quelle est la question clé qui se pose en termes réels ? vs, toutes les autres, plus secondaires, ou dépendantes/asservies à cette première question centrale).

2) Qu’il existe préalablement sur ce problème des informations, des savoirs, pratiques, ou des expériences bien établis. Cela exclut par conséquent les problématiques dont on ne sait rien, peu, ou pas assez. Pour des motifs pratiques, – domaine inconnu/inconnaissable ; trop de lacunes ; inexpérience, etc. – comme théoriques, – absence de compréhension, de formalisations, etc. Mais les choses sont ainsi : 99% des enjeux que nous avons concrètement à satisfaire, nous en savons déjà le plus souvent bien assez à leurs sujets. Et ce qu’il manque simplement, c’est la clé, et celle qui organise toutes les informations connues. Quant au 1% restant de nos enjeux, nous n’en avons même pas conscience dans la plupart des cas, motif pour lequel nous n’en savons pas grand-chose…

Le schéma structurel et fonctionnel de Deep Sight est le suivant. C’est la synthèse entre une démarche heuristique* et des procédures algorithmiques* (celles indiquées ci-dessous par des engrenages ne sont pas, ici, explicitées : elles font partie du secret de l’affaire + elles demanderaient des explications trop longues ici).

Par conséquent, Deep Sight cumule les qualités des deux approches : une démarche ouverte, sans a priori, de la découverte de la solution à une question ; mais un séquençage très déterministe de l’obtention sécurisée de cette solution. La somme des deux induit une pertinence et un succès dans 100% des cas, dans un délai court – en heures ou bien en jours, pas davantage. La plupart des sujets traités sur http://www.bullet-point.fr proviennent de cet outil. Deep Sight peut être appliqué à tous types de questions/savoirs, des questionnements business, marketing, stratégiques, créatifs, sociologiques, politiques, etc., en passant par ceux liés à l’expérience quotidienne, jusqu’à la résolution de problématiques techniques et scientifiques très pointues.

Note pour les spécialistes : sur le fond comme sur la forme, Deep Sight travaille sur le langage et les structures du langage (et partant : sur les connaissances acquises). Cet outil n’a donc grand-chose à voir avec les techniques de brainstorming & Cie qui, disons et ne pas polémiquer, ont un caractère «artistique», et essentiellement heuristique.

Un exemple parmi X ? Cf. « Le slide à 4 millions », pour illustration de la rapidité et de la précision des résultats obtenus dans le champ des marques et des entreprises. Y témoignages sont par ailleurs disponibles, dans autant de secteurs.

Avez-vous des projets sur vos marques et entreprises ? Et le besoin d’y voir très clair très rapidement à ce propos ? De pouvoir (re)structurer tout ou partie de vos mix entreprises/marques/produits-services, tactiquement ou stratégiquement, dans les moindres détails ? De mobiliser et de focaliser vos collaborateurs sur une vision partagée mais exacte de vos marques/entreprises ? Parlons-en : contact@bullet-point.fr

Lien court : DEEP SIGHT

Notes_________________________________________________________________

* La démarche heuristique est le classique de toute connaissance dans tous les domaines : on cherche sans savoir ce que l’on veut ou bien peut trouver, avec parfois une bonne dose de petit bonheur la chance. En positif, le champ d’exploration des solutions possibles est souvent ouvert et couvert; en négatif, il y a beaucoup de chances qu’on s’y perde ou qu’on y perde du temps (pensez, par exemple, à ce moment ennuyeux où vous avez perdu vos clés, et qu’il faut les retrouver – c’est une simple illustration). ** À contrario, une démarche algorithmique, – par nature très structurée, A+B=C -, s’inscrit dans un cadre déterministe, entre le problème à résoudre et la solution à formaliser. Cette démarche est très rapide et très efficace (pensez aux ordinateurs), et elle est en principe sans faille. Elle a cependant l’inconvénient de ne pas pouvoir traiter les questions dont les termes ne sont pas aussi fortement prédéterminés. Ce qui est le cas de la plupart de nos enjeux, lorsque leurs résolutions doivent procéder d’une réflexion préalable vs un automatisme.

En faisant, comme Deep Sight, la somme et la combinaison/articulation d’une démarche heuristique et algorithmique, on obtient le meilleur des deux mondes : des solutions et des découvertes inédites, obtenues de manière très rapide et complètement déterministe, avec un taux de succès et de pertinence de 100%. Le tout pour des coûts modiques, dans l’absolu et/ou en comparaison de l’existant, qu’on parle d’argent ou de temps. Deep Sight n’a jamais déçu ou échoué ; c’est ainsi – il a été conçu dans ce but, rien de plus.

À suivre…

« Le monde s’en va, le monde est vieux, le monde succombe, le monde est déjà haletant de vétusté, mais ne crains rien, ta jeunesse se renouvellera comme celle de l’aigle… »  – Saint Augustin, 410, Sermon sur la Chute de Rome.